La mobilité 3D : comment nous déplacerons nous dans le futur ?

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Le principe de la mobilité 3D a été évoqué pour la première fois lors de la semaine européenne de la mobilité qui s’est tenue à Paris du 16 au 22 septembre 2014. Centrés sur trois axes de développement que sont la réduction de gaz à effet de serre, le véhicule connecté et le véhicule autonome, les ingénieurs automobiles tentent de concevoir la mobilité de demain.

Les enjeux de la mobilité du futur

La mobilité du futur se base sur la nécessité grandissante de trouver de nouveaux espaces de mobilité. Face à l’explosion démographique, les problèmes de congestion des zones urbaines et les problèmes de pollution qui en découlent, les groupes automobiles s’efforcent de trouver des solutions innovantes.  Pour imaginer la mobilité du futur, il faut pouvoir anticiper quels seront les besoins des utilisateurs dans les 50 prochaines années. On peut facilement imaginer que les villes seront de plus en plus congestionnées et que la  mobilité durable va devenir une priorité pour les utilisateurs. En revanche, il n’est  pas impossible d’envisager que le véhicule en tant que propriété privée laisse place à l’économie de la fonctionnalité et le partage.

Les solutions envisagées

Les solutions présentées lors de la semaine de la mobilité sont pour le moins futuristes et nous invitent à repenser totalement le concept traditionnel de la caisse en acier pour imaginer un vecteur de transport dirigé à distance via un objet connecté. Une bulle de voyage entièrement connectée avec des parois extérieures souples et transparentes transportée par un canal de mobilité reliant toutes les zones urbaines et péri-urbaines.

Même si ces solutions futuristes restent encore lointaines, la recherche sur la mobilité de demain est en évolution constante et reste une priorité pour les constructeurs automobiles.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »